GUSTAVE FALCONNIER  (1845-1913)

Une figure rare d’architecte-inventeur suisse, préfet du district de Nyon durant 30 ans de surcroît. Formé en Allemagne et aux Beaux-Arts à Paris, il construit sa carrière à cheval entre les grands bouleversements industriels et architecturaux de la fin du XIXe siècle et ceux du début du XXe siècle et dépose plus de quarante brevets dans différents pays d’Europe durant son existence.

Une invention révolutionnaire brevetée en 1886 par l’ingénieux architecte hautement conscient, à l’instar d’autres de ses confrères de l’époque, des nouveaux enjeux qui animent la construction et du rôle clé que va y jouer le verre. En effet, l’intérêt de la profession va croissant avec l’augmentation des produits en verre proposés sur le marché dès les années 1880. Dans ce contexte, la brique de verre du Nyonnais se veut être un matériau de construction moderne dont l’esthétique remarquable  rivalise avec le panel de ses qualités pratiques ; constituant ainsi une première tentative inédite dans l’histoire alliant le verre et la construction.

UN SUCCES AUSSI PHENOMENAL QUE  FULGURANT

La brique de verre Falconnier conquiert rapidement l’Europe et même l’Amérique en gagnant une médaille et un diplôme à l’Exposition universelle de Chicago en 1893.
Dès lors, cette visibilité permet à ce matériau de tutoyer un temps les plus grands noms de l’architecture inscrits dans la modernité de l’entre-deux siècles, tels : Stephen Sauvestre, Louis Bonnier, Hector Guimard, Auguste Perret, Henri Sauvage, Hendrik Petrus Berlage, Gustav Gull ou, plus tard encore, Le Corbusier. 

L’histoire passionnante de ce matériau insolite lui confère une forte valeur patrimoniale et nous offre de le considérer en tant que jalon flamboyant mais fragile et désormais rare d’un moment de l’industrie verrière et du projet architectural qu’il est urgent et utile de préserver en lui restituant une lumineuse visibilité.
 
La brique Falconnier, recelant en son cœur un peu du souffle d’un homme du XIXe siècle finissant, est le témoin vibrant d’une époque révolue.

 

Studio de photographie Régis Colombo photographe professionnel à Lausanne - Genève


(Vaud, Genève, Valais, Fribourg, Neuchâtel, Jura, Berne, Zurich)

 

Rue du Valentin 34 - 1004 Lausanne - Tél. +41 79 640 14 40
Mail

  • facebook-square
  • LinkedIn Basic Black
EIZO's Ambassadors